LE PORSCHE CAYENNE COUPE – CAYENNE

Porsche Cayenne Coupé, finalement le meilleur Cayenne ?

La gamme Porsche gagne un troisième SUV, avec la déclinaison « Coupé » du Cayenne. Ce Porsche Cayenne Coupé se pose comme le rival le plus dangereux pour les BMW X6 et Mercedes GLE Coupé, mais aussi en interne du groupe Volkswagen pour l’Audi Q8, voir le Lamborghini Urus…

 

Son arrivée n’était plus un secret, et voici donc le Porsche Cayenne Coupé. On notera au passage que Porsche a tenu à présenter la 911 Cabrio au salon de Genève avant ce nouveau modèle : toujours rassurer sur la gamme de sportives avant d’ajouter un modèle moins « historique ».

 

Avec cette nouvelle déclinaison du Cayenne, c’est la première fois que le constructeur propose une déclinaison de carrosserie pour sa gamme de SUV. La recette globale est connue, puisqu’elle est celle des X6 ou GLE Coupé : un SUV un peu plus bas, plus profilé avec un hayon incliné. Le résultat est ici plutôt plaisant, sorte de mélange de Cayenne et de Panamera, avec le petit plus en dynamisme qui peut manquer au SUV dans sa version normale.

Un petit bijou de technologie sportive…

ontrairement à ses rivaux désignés, le Cayenne Coupé n’adopte pas de portes sans cadre. Ce qui ne signifie pas qu’il n’assume pas sa dénomination, si abusive soit-elle. Outre son hayon plus incliné, son toit est plus bas de 20 mm, et le pare-brise légèrement plus incliné également. Quelques détails contribuent à lui donner une allure plus musclée et plus basse : des ailes plus marquées, ou une plaque d’immatriculation logée dans le bouclier. Quant à l’habitacle, il assume le fait d’être moins pratique avec une banquette arrière dessinée pour deux occupants seulement. En option (gratuite) on retrouvera la classique banquette 3 places du Cayenne, mais avec des passagers abaissés de 30 mm pour compenser l’abaissement du pavillon. Quant au coffre, il n’est pas vraiment plus petit avec ses 625 litres.

 

La dotation standard prévoit un toit vitré panoramique fixe, qui sera remplacé en option par… un toit plein, mais en carbone pour gagner sur la masse en hauteur. Cette option s’accompagne de la sellerie intérieure à carreaux noirs et blancs, de touches d’alcantara et de carbone à l’intérieur, et de jantes 22 pouces. Et comme sur quasiment toutes les Porsche à présent, un aileron se déploie selon la vitesse. Il est ici implanté au bas de la lunette, comme sur la Panamera et non pas au sommet du hayon.

Pour le lancement, le Cayenne Coupé se déclinera en deux versions :

 

  • Cayenne Coupé avec un V6 3.0 Turbo de 250 kW / 340 ch / 450 Nm / 0 à 100 km/h en 6,0s / 243 km/h
  • Cayenne Turbo Coupé avec son V8 Double Turbo 404 kW / 550 ch / 770 Nm / 3,9 s / 286 km/h

Une offre qui devrait par la suite s’enrichir par un Cayenne S et E-Hybrid hybride rechargeable.